dimanche, avril 21News That Matters

Politique : Le PPA-CI présente ses candidats et son organe de lutte contre la fraude électorale

L’ancien présidé ivoirien, Laurent Gbagbo, a assisté, en personne, à la présentation des candidats de son parti pour les élections municipales et régionales qui seront étroitement surveillées par un organe anti-fraude interne créé par le PPA-CI.

Laurent Gbagbo, chemise noire, a assisté, vendredi 5 mai, au Palais de la culture de Treichville, à la double cérémonie de présentation des candidats du parti pour les élections municipales et régionales pour lesquelles le PPA-CI a mis en place un organe de lutte contre la fraude.
Comme d’habitude, ses militants sont venus de toutes les communes du district, d’Abidjan, certains avec des écharpes au cou ou des casquettes vissées sur la tête, d’autres arborant des tee-shirts bleu ciel aux couleurs du PPA-CI et chantant des airs de réjouissance à la gloire du président du parti.
L’ancien président dont le parti est toujours officiellement en discussion avec le PDCI pour arriver à un accord électoral a tenu à mobiliser les siens en leur réitérant ce mot d’ordre : « Allez au combat et gagnez ».


Appelant à « ne pas abandonner la bataille pour la liberté en Côte d’Ivoire », Laurent Gbagbo a aussi insisté sur la présence des femmes sur les listes de candidature. Au terme de cette règle, «30% des femmes doivent être sur les listes de candidature », a conseillé Gbagbo.
Et pour montrer à quel point le PPA-CI a décidé de jeter toutes ses forces dans cette élection, le parti a en effet présenté l’organe de lutte contre la fraude électorale dirigé par Me Habiba Touré, l’avocate de Laurent Gbagbo.


Selon elle, l’ancien président a identifié la fraude électorale comme étant le ferment des crises politiques à répétition qui sévissent dans nos pays. « Vous avez identifié l’un des maux qui rongent notre pays. En effet, notre adversaire n’est pas un homme ou une femme politique, un parti politique. Notre réel adversaire est la fraude électorale » a-t-elle dit. En conséquence, « notre mission est de « surveiller, détecter et dénoncer », a expliqué Me Habiba qui a tout de même assuré que ledit organe « ne veut pas se substituer à la Commission électorale indépendante »

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *