samedi, juin 15News That Matters

Et si Blé Goudé avait peur de jauger sa côte de popularité lors des prochaines élections locales ?

Le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) a décidé de ne pas participer aux élections régionales et municipales prévues le 2 septembre 2023. En guise d’offre de paix, a plaidé Charles Blé Goudé.

Le premier conseil politique ordinaire du Cojep l’a décidé et il en sera donc ainsi. Charles Blé Goudé et son parti ne participeront pas aux prochaines élections municipales et régionales prévues le 2 septembre 2023. C’est une « démarche de paix et non une démarche électorale », a tenté de plaider l’ancien leader des jeunes patriotes.
Blé Goudé ne veut pas non plus se prononcer sur le partenariat liant le FPI et le RHDP affirmant, pour sa défense, ne pas vouloir « jouer les procureurs derrière les autres partis politiques ». Il a néanmoins réussi à glisser un tacle bien appuyé au PPA-CI en appelant les partis politiques à présenter des projets politiques novateurs à ces élections plutôt qu’à « se battre pour avoir le contrôle de la Commission électorale indépendante (CEI) ».


Ces derniers jours, le Parti des peuples africains (PPA-CI) s’était plaint de ne pas avoir un poste de vice-président à la commission électorale indépendante que son représentant avait rejoint le 22 février dernier.
Les relations entre l’ancien patron des jeunes patriotes et Laurent Gbagbo en particulier qui s’est hissé à la tête du PPA-CI, sont devenues conflictuelles depuis le retour de Blé Goudé en Côte d’Ivoire. Le président du Cojep s’est d’ailleurs plaint ouvertement de ne pas avoir été reçu par son codétenu de la cour pénale internationale lorsqu’il en a fait la demande.


Mais il tacle aussi régulièrement ses partisans qui l’accusent de travailler pour le parti au pouvoir comme sur le dossier de la CEI.


N’excluant pas de se présenter lors de la prochaine présidentielle, le président du Cojep avait l’occasion, lors de ces élections locales, de jauger sa côte de popularité ainsi que celle de son parti. Il n’en sera finalement.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *