dimanche, avril 21News That Matters

Politique : Blé Goudé a pris acte de sa radiation de la liste électorale

Le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des Peuples (COJEP) n’a pas contesté sa radiation de la liste électorale, dimanche dernier, lors de son passage à NCI.

Charles Blé Goudé a pris acte de sa radiation de la liste électorale, une décision qui signe a priori la fin de ses ambitions présidentielles en 2025. Le président du Cojep a d’ailleurs expliqué que c’est une conséquence juridique de sa condamnation à 20 ans de prison par la justice ivoirienne.
« (…) Le président Laurent Gbagbo, Guillaume Soro et moi-même, nous ne sommes pas sur la liste électorale. Moi, je n’étais pas surpris. Je sais que je suis condamné à 20 ans de prison. On m’a radié de la liste et c’est la conséquence de ma condamnation à 20 ans. J’ai pris acte de la décision, mais j’ai mal », a-t-il réagi sur le plateau de NCI.
Comme lui, le Cojep sera également absent des élections municipales et régionales. Mais pour Blé Goudé, il s’agit d’aider le pays à faire la réconciliation nationale parce que « la Côte d’Ivoire vit une paix de domination dans laquelle les impuissants du moment cherchent la moindre faille pour se venger, si l’occasion se présentait, de ceux qui savourent en ce moment les fastes du pouvoir », s’est-il défendu.
« Il faut une paix durable pour pouvoir se projeter dans l’avenir et cette paix-là se construit », a ajouté Blé Goudé qui dit ne pas vouloir se précipiter parce que la précipitation est source d’erreur.
L’ancien leader des jeunes patriotes aimerait, en revanche, voir le président de la République régulariser sa situation ainsi que celle des autres personnalités radiées de la liste électorale. « Je propose que le président Alassane Ouattara rencontre les présidents Gbagbo et Bédié pour régler ce problème » a-t-il souhaité sans jamais dénoncer sa radiation.
Evoquant ses rapports avec Laurent Gbagbo dont le parti a déjà commencé à sortir des instances mises en place par la CEI, Blé Goudé a affirmé qu’il ne veut pas rentrer en conflit » avec l’ancien président et qu’il lui demande pardon parce qu’il est le plus jeune des deux.
« Je demande pardon au Président Laurent Gbagbo. Je ne veux pas rentrer en conflit avec lui. Je lui demande pardon (…) Je ne peux pas faire tout ça et être en conflit avec Laurent Gbagbo. Je ne peux pas prétendre aller chercher la paix, sans être en paix avec Laurent Gbagbo ».

Sévérine Blé

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *