samedi, juin 22News That Matters

Politique : Le PPA-CI prépare une réponse à l’exclusion de Laurent Gbagbo de la liste électorale

Une grande réunion des instances du Parti des peuples africains (PPA-CI) est prévue samedi, à la Riviera, pour donner une première réponse à l’exclusion de Laurent Gbagbo de la liste électorale.

La cheffe de cabinet de l’ancien président, Me Habiba Touré, avait indiqué, dimanche soir, à Lifetv, que le PPA-CI donnerait une réponse politique à l’exclusion de Laurent Gbagbo de la liste électorale. Cette réponse sera donc connue ce samedi, à l’issue de la réunion des instances.
Le parti des peuples africains réunit en effet tous ses cadres du parti, lors d’un secrétariat général élargi à d’autres structures du PPA-CI. Mais avant l’issue de cette rencontre, le porte-parole, Justin Katinan Koné a d’ores et déjà accusé le gouvernement d’instrumentaliser la commission électorale indépendante et l’a tenu, pour ce fait, responsable des conséquences graves qui pourraient découler de cette décision d’exclusion prise par la CEI.
L’exclusion de l’ancien président a déjà fait réagir le PDCI qui demande la réinscription de Laurent Gbagbo. Le plus vieux parti de Côte d’Ivoire, devenu l’allié de Laurent Gbagbo après son acquittement par la cour pénale internationale, demande en effet à Alassane Ouattara de renvoyer l’ascenseur à l’ancien président qui l’avait rendu éligible à l’élection présidentielle de 2010 en prenant l’article 48 de la constitution.
Mais le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, a exclu cette possibilité en expliquant, au sortir du conseil des ministres de mercredi, qu’il ne voit pas « par quelle alchimie le président de la République (Alassane Ouattara, ndlr), peut interférer dans les affaires de la CEI pour inscrire un individu, quel que soit son rang ».
Pour sa part, le président de la CEI continue d’affirmer que même si l’ancien président se faisait inscrire mille fois, il se ferait radier mille fois de la liste électorale. Mais c’est justement cette précipitation à le faire sans attendre la période du contentieux électoral qui fait croire au PPA-CI que le président de la CEI, Coulibaly-Kuibiert, est instrumentalisé par le RHDP.

Sévérine Blé

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *