samedi, juin 22News That Matters

Pénurie d’eau à Yopougon, La SODECI promet une solution en 6 jours

Une situation problématique a surgi sur le réseau de distribution d’eau potable à Yopougon, entraînant une rupture d’approvisionnement en eau dans plusieurs quartiers tels que Micao, Gesco, Ananeraie, Niangon, Terminus 47, Selmer, et d’autres. Selon le directeur de la maintenance de la Sodeci. Une conduite d’eau souterraine traversant la rivière du Banco a été endommagée après les fortes pluies récentes, entraînant l’arrêt temporaire de l’usine Niangon 2 située dans la zone industrielle.

Face à cette situation qui cause d’énormes désagréments aux habitants des zones concernées, la Sodeci, l’Onep (Office national de l’eau potable) et la mairie de Yopougon ont organisé une campagne d’information pour sensibiliser la population.

Lors de cette réunion explicative qui s’est tenue à la mairie de Yopougon, le directeur régional de la Sodeci a informé « ses clients » de la nature de l’incident et des mesures prises pour y remédier. Selon Kongo Prévost, la Sodeci n’est pas restée inactive et a immédiatement mobilisé ses équipes pour trouver une solution rapide. Après des investigations et un constat des dégâts, il a annoncé un délai de six jours à partir de la date de début des travaux, soit ce vendredi.

En attendant, le ravitaillement en eau des quartiers sera assuré, toujours selon le directeur régional, par des camions citernes de l’Onep et de la Sodeci, 24 heures sur 24. Au total, 15 camions sont mobilisés. Cette nouvelle situation, a-t-il souligné, aggrave le déficit qui était déjà de 31 %. Environ 29 % des clients sont affectés par cet incident, ce qui porte à 60 % le nombre de clients actuellement privés d’eau. M. Kongo, estimant que 62 000 clients sont ainsi touchés, a présenté les excuses de la Sodeci face à cette situation inconfortable.

Il a réitéré les promesses du ministre de l’Hydraulique lors de sa visite à Yopougon le 4 mai dernier, notamment le lancement de six nouveaux forages et la construction d’une nouvelle usine de traitement d’une capacité de 100 000 m³. Tout cela en attendant le secours qui viendra, selon M. Kongo, du fleuve La Mé près d’Adzopé, où une usine d’approvisionnement est en cours de construction pour alimenter Abidjan.

EK

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *