dimanche, avril 21News That Matters

Augmentation du prix de l’électricité : les inquiétudes du secteur privé

Le ministre du commerce, Souleymane Diarassouba a poursuivi, mardi 13 juin 2023, ses rencontres avec le secteur privé, d’abord avec le patronat puis les PME et enfin la grande distribution, pour parler de l’augmentation du prix de l’électricité qui inquiète l’ensemble du secteur privé.

Le secteur privé craint en effet que l’augmentation de 15% du prix de l’électricité ait des conséquences désastreuses sur le coût des produits de première nécessité, puisque cela devrait logiquement impacter les prix sortie-usine des secteurs d’activité à grande consommation d’électricité.
Mais le gouvernement est persuadé du contraire. Selon le ministre Souleymane Diarassouba, « l’ajustement n’entraînera qu’« une faible variation du prix au consommateur final des produits de grande consommation, susceptibles d’être pris en charge dans le cycle d’exploitation ou d’avoir un impact très limité sur le pouvoir d’achat des populations, notamment pour les produits manufacturés ».
Le ministre du commerce estime par ailleurs que les produits de grande consommation que sont les vivriers, le riz importé, la banane, le manioc, l’igname, les tomates, la viande de bœuf, de mouton et de porc ne sont pas concernés parce qu’ils ne sont pas directement impactés par l’augmentation du prix de l’électricité.
A contrario, le gouvernement compte sur les 76 milliards qu’il espère mobiliser chaque année grâce à cette augmentation des prix de l’électricité pour accélérer, a dit le ministre, l’industrialisation de la Côte d’Ivoire.
Pour ce faire, le gouvernement promet des actions urgentes telles que le contrôle des spéculations qui pourraient découler de la mesure à travers la mise en place d’un cadre de concertation avec les acteurs du secteur privé, l’affichage des prix ainsi que la lutte contre la fraude, la contrebande et la contrefaçon afin de protéger le secteur industriel local et les importations régulières.
En réponse, les responsables du secteur privé ont évoqué de nombreuses préoccupations sectorielles qui « seront discutées dans le cadre du comité de concertation mis en place », a promis le ministre du commerce.
A compter du 1er juillet 2023, la CIE augmente de 15% ses prix aux consommateurs, notamment ceux qui possèdent des compteurs de 15 ampères et plus.

S.B.

Augmentation du prix de l’électricité : les inquiétudes du secteur privé

Le ministre du commerce, Souleymane Diarassouba a poursuivi, mardi 13 juin 2023, ses rencontres avec le secteur privé, d’abord avec le patronat puis les PME et enfin la grande distribution, pour parler de l’augmentation du prix de l’électricité qui inquiète l’ensemble du secteur privé.

Le secteur privé craint en effet que l’augmentation de 15% du prix de l’électricité ait des conséquences désastreuses sur le coût des produits de première nécessité, puisque cela devrait logiquement impacter les prix sortie-usine des secteurs d’activité à grande consommation d’électricité.
Mais le gouvernement est persuadé du contraire. Selon le ministre Souleymane Diarassouba, « l’ajustement n’entraînera qu’« une faible variation du prix au consommateur final des produits de grande consommation, susceptibles d’être pris en charge dans le cycle d’exploitation ou d’avoir un impact très limité sur le pouvoir d’achat des populations, notamment pour les produits manufacturés ».
Le ministre du commerce estime par ailleurs que les produits de grande consommation que sont les vivriers, le riz importé, la banane, le manioc, l’igname, les tomates, la viande de bœuf, de mouton et de porc ne sont pas concernés parce qu’ils ne sont pas directement impactés par l’augmentation du prix de l’électricité.
A contrario, le gouvernement compte sur les 76 milliards qu’il espère mobiliser chaque année grâce à cette augmentation des prix de l’électricité pour accélérer, a dit le ministre, l’industrialisation de la Côte d’Ivoire.
Pour ce faire, le gouvernement promet des actions urgentes telles que le contrôle des spéculations qui pourraient découler de la mesure à travers la mise en place d’un cadre de concertation avec les acteurs du secteur privé, l’affichage des prix ainsi que la lutte contre la fraude, la contrebande et la contrefaçon afin de protéger le secteur industriel local et les importations régulières.
En réponse, les responsables du secteur privé ont évoqué de nombreuses préoccupations sectorielles qui « seront discutées dans le cadre du comité de concertation mis en place », a promis le ministre du commerce.
A compter du 1er juillet 2023, la CIE augmente de 15% ses prix aux consommateurs, notamment ceux qui possèdent des compteurs de 15 ampères et plus.

S.B.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *