dimanche, avril 21News That Matters

Société : L’acquisition immédiate de la nationalité ivoirienne par le mariage suspendue en Côte d’Ivoire

Le gouvernement prépare une loi qui suspend l’acquisition immédiate de la nationalité ivoirienne au conjoint étranger.

C’est un petit coup de tonnerre dans le ciel ivoirien puisque le gouvernement de M. Alassane Ouattara a adopté, mercredi en conseil des ministres, un projet de loi qui fait obstacle à l’acquisition immédiate de la nationalité ivoirienne pour le conjoint étranger.Initialement, celui-ci acquérait la nationalité ivoirienne dès qu’il remplissait les formalités administratives d‘usage avec l’autre conjoint de nationalité ivoirienne. Le parti de M. Alassane Ouattara a eu coutume d’accuser les régimes qui ont précédé le sien à la tête de l’Etat d’entretenir la haine des étrangers, ce qui rend ce projet de loi a priori invraisemblable. Le nouveau projet de loi introduit deux nouvelles conditions à l’acquisition de la nationalité par le mariage. A savoir une période probatoire de cinq ans, à compter de la célébration du mariage, et une déclaration devant le Ministre de la Justice. La nationalité ivoirienne du conjoint étranger n’est alors acquise qu’à la date de l’acceptation de la déclaration d’acquisition par le ministre de la justice.Le gouvernement justifie cette période probatoire par la nécessité d’éprouver à la fois la stabilité de l’union et l’intérêt du requérant à porter la nationalité ivoirienne, a souligné le porte-parole adjoint du gouvernement Touré Mamadou.En arrière-plan, ce projet de loi vise surtout mettre un coup de frein à la fraude sur la nationalité ivoirienne à travers des mariages de complaisance qui permettent de contourner la procédure ordinaire de naturalisation.

Sévérine Blé

(Visited 4 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *