samedi, juin 15News That Matters

Politique : Le PDCI réclame un audit de la liste électorale pour en expurger les irrégularités

Le porte-parole du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a déclaré, lundi, lors d’une conférence de presse au siège dudit parti, que la liste électorale doit être auditée en raison des nombreuses irrégularités qu’elle contient.

Le Porte-parole du PDCI-RDA, Bredoumy Kouassi Soumaïla, a estimé, lundi, qu’il est nécessaire de faire un audit de la liste électorale sans préciser si son parti en faisant un préalable à la tenue des élections locales prévues le 2 septembre prochain.Les critiques du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) rejoignent celles du parti des peuples africains (PPA-CI) qui avait dénoncé l’inscription irrégulière de 2 millions de personnes sur cette liste. Le PDCI dénonce une transhumance en croissance, « source d’un vol électoral programmé en violation de notre constitution » sans toutefois citer le cas de la commune du Plateau où selon le site koaci, Jacques Ehouo, la tête de gondole dudit parti au Plateau, aurait réussi à inscrire 16.000 personnes recrutées dans les différents villages Atchan (ethnie à laquelle appartient le maire sortant, ndlr) d’Abidjan.Selon le porte-parole du PDCI ces anomalies existent sur la liste électorale sans discontinuer depuis 2020 et qu’il suffit de publier conjointement les listes électorales de 2020 et de 2022 dans tous les lieux de vote pour s’en apercevoir. Or, dans l’intervalle, la situation se serait gravement empirée, estime le PDCI qui souligne des irrégularités invraisemblables telles que l’inscription de 303.356 personnes ayant déclaré une mère qui n’a pas de prénom, plus d’un million d’autres dont les mères n’ont pas d’acte de naissance, 96.637 inscrits sans parents et plus de deux millions femmes qui devaient avoir 60 ans au moment de la conception de ceux qui les déclarent comme mère.En conséquence, Bredoumy Kouassi Soumaïla estime qu’il faut auditer la liste électorale parce que les responsables de la CEI auraient au demeurant reconnu que ces anomalies et irrégularités existent sur la liste électorale depuis 2005 ».

Sévérine Blé

(Visited 2 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *