samedi, juin 22News That Matters

Elections locales : La CEI fait face à une nouvelle polémique

Le porte-parole du PPA-CI, Justin Koné Katinan, accuse le vice-président de la CEI, Koné Sourou, d’avoir invalidé, de son propre chef, la nouvelle inscription de de Laurent Gbagbo de la liste électorale.

Malgré les dénégations de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo qui s’est rendu, le 8 juin dernier, dans les locaux de la CEI locale d’Angré pour faire des réclamations sur son rejet de la liste électorale, le 1er vice-président de la CEI, Koné Sourou, aurait décidé de ne pas attendre une décision de la commission sur le sujet.
Koné Katinan, le porte-parole du Parti des peuples africains (PPA-CI) l’a en effet accusé, le 27 juin dernier, d’avoir retiré de son propre chef le nom de Laurent Gbagbo de la liste électorale provisoire. La réclamation demandant la réinscription du nom de l’ancien président sur la liste électorale provisoire après un premier rejet qualifié par Laurent Gbagbo d’illégal, avait été portée par une plateforme de 530 jeunes.
Ce nouveau refus risque en revanche de raviver la colère d’une partie de l’opinion qui est d’avis que l’ancien président ne peut pas être poursuivi par une juridiction de première instance, y compris dans des conditions dans lesquelles se sont tenues son procès par contumace.
Il y a surtout ceux qui estiment qu’il est temps d’arrêter de favoriser des conflagrations dans le pays, surtout à la veille des élections locales du 2 septembre prochain.
Ces élections doivent par ailleurs situer les rapports de force politique dans le pays avant la présidentielle de 2025.

S.B.

(Visited 5 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *