samedi, juin 15News That Matters

Manifestation au Cameroun pour protester contre le meurtre de dix personnes à Bamenda.

Des manifestations de colère à Bamenda, au Cameroun, suite au meurtre de dix habitants le week-end précédent ont rassemblé entre 400 et 500 personnes dans les rues le 20 juillet 2023. L’attaque a eu lieu dans le quartier très fréquenté de Nacho, dans la capitale de la région du Nord-Ouest anglophone du pays. Des hommes armés ont ouvert le feu sur des civils dans cette attaque, qui n’a pas été revendiquée, mais les autorités l’attribuent à des séparatistes selon un communiqué du ministère de la Défense publié le lundi suivant.

Les manifestants, vêtus de noir et brandissant des pancartes avec des slogans tels que « Bamenda est en deuil », ont appelé à la fin des violences dans les régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun. Le maire de Bamenda, Paul Achombong, s’est joint à la manifestation et a exprimé sa peine face à cette tragédie qui a coûté la vie à de nombreux enfants de la ville.

En marge de la manifestation, l’archevêque de Bamenda, Monseigneur Andrew Nkea, a déposé des bougies sur les lieux de l’attaque, entouré de fidèles de la paroisse. L’évêque Paul Longsi, venant de Bafoussam, s’est également joint à la prière et a souligné l’importance de l’écoute, du dialogue et de la paix pour surmonter ces épreuves. La communauté est déterminée à mettre fin à cette violence qui a coûté la vie à trop de personnes innocentes dans la région anglophone du Cameroun.

A. K.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *