samedi, juin 22News That Matters

Plateau / Le PPA-CI dénonce l’impact des irrégularités sur le vote dans son recours au conseil d’Etat

Dans une requête dont nous avons obtenu quelques bonnes feuilles, le candidat du PPA-CI au Plateau affirme que les irrégularités qui ont émaillé le scrutin du 2 septembre dernier ont compromis le vote des 82.679 électeurs inscrits sur la liste électorale.

Selon le candidat du PPA-CI, les irrégularités qui ont entaché le scrutin municipal du 2 septembre 2023 auraient impacté le vote des 82.679 personnes inscrites au Plateau. Dans son recours en annulation, M. Guy Monnet a notamment relevé le long retard accusé au début du scrutin et a démenti formellement que le vote se soit poursuivi dans tous les bureaux de vote jusqu’à 22 heures comme l’avait indiqué le président de la CEI, Coulibaly-Kuibiert.
« En l’espèce, au vu du procès-verbal de constat, les votes n’ont pas débuté à 08 heures 00 minute comme prévu. Certains bureaux de vote ont ouvert après 09 heures 30 minutes, d’autres à 11 heures et pour certains même à 15 heures. Et en ce qui concerne la clôture du scrutin, les bureaux de vote ont été fermés après 18 heures 30 minutes pour certains et après 22 heures pour d’autres », a-t-il indiqué dans son recours.
Le PPA-CI a surtout regretté les conséquences de ces retards puisqu’ils auraient provoqué des mouvements de colère qui ont poussé les forces de l’ordre à user de bombe lacrymogène. « Cette situation a créé la colère chez des milliers d’électeurs présents dès 06 heures du matin aux différents lieux de vote. Ces derniers mécontents sont rentrés chez eux sans avoir pu voter comme cela a été le cas au Collège Moderne du Plateau ; Collège Notre Dame du Plateau, à l’EPP Cité Policière et au Pigier. De même, la majorité des électeurs du Groupe Nanan Thérèse est entrée dans une grande colère du fait du retard du scrutin et a décrié un soupçon de fraude », a poursuivi le document.
Au total, le vote des 82.679 électeurs de la commune du Plateau aurait ainsi été compromis puisque « seulement un peu plus de 23.000 électeurs ont pu finalement voter compte tenu des difficultés précédemment évoqués », dénonce le PPA-CI.
Le parti assure également dans son recours que ses superviseurs ont été refoulés par la police à l’EPP Ran et au Groupe Amon d’Aby lors du dépouillement des votes contre la lettre et l’esprit de l’article 38 du code électoral et dénonce une défaillance aggravée du matériel électoral.
« Lors de la convocation du 17 Août 2023, le Président de la Commission Électorale Indépendante a révélé que son institution fera en sorte que le fonctionnement des tablettes ne soit pas défectueux » Or, « force est de constater que lesdites tablettes, dans pratiquement tous les bureaux de vote, étaient défaillantes », déplore également le document.
Au surplus, « les noms des lecteurs n’étaient pas affichés devant les différents bureaux de vote, ce qui a entrainé le découragement de milliers d’électeurs qui, après plusieurs heures d’attente, ne retrouvaient pas leur lieu de vote » et que « pire, certains électeurs n’ayant aucune pièce pouvant les identifier ont été autorisés à voter quand d’autres étant dans la même situation ont été refoulés », écrit le PPA-CI dans son recours.
A ces graves irrégularités, s’ajoutent par ailleurs « tous ces arguments de fraude (qui) ont été confirmés par le Président de la Commission Électorale Indépendante dans sa déclaration publique le dimanche 3 septembre 2023 à la Nouvelle Chaine Ivoirienne. Dans cette déclaration, Coulibaly-Kuibiert avait indiqué que « l’un des candidats a eu l’envie de soudoyer les commissaires de l’autre zone pour ne pas qu’il y ait élection » alors que de nombreux cas de bourrage d’urnes ont été attestés principalement au Collège Notre Dame du Plateau.
Mais le maire sortant, Jacques Ehouo, qui a initié, depuis deux semaines, une tournée de remerciement de ses électeurs, a assuré que le scrutin ne sera pas repris parce que les populations Atchans ainsi que ses partisans ne l’accepteront pas.

Sévérine Blé

(Visited 6 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *