samedi, juin 15News That Matters

Mali : la mission de l’ONU quitte deux de ses camps sous tension

La mission de stabilisation de l’ONU au Mali a indiqué avoir commencé lundi 16 octobre à se retirer de deux de ses camps dans la région de Kidal, une zone en proie aux tensions terroristes.

Les militaires qui ont pris le pouvoir au Mali par la force en 2020 ont réclamé en juin, après des mois de dégradation des relations, le départ de la Minusma déployée depuis 2013 dans ce pays en proie au djihadisme et à une profonde crise multidimensionnelle.

«Dans un climat de haute tension, la Minusma a entamé le processus de retrait de ses camps dans la région de Kidal, en commençant par Tessalit et Aguelhok», a dit la mission dans un communiqué, ajoutant qu’elle pourrait accélérer son retrait d’un troisième camp, celui de Kidal.

Les difficultés sur le terrain

Le torchon brûle entre les autorités maliennes et la Minusma

Le départ de la Minusma de ses camps a exacerbé les rivalités pour le contrôle du territoire entre acteurs armés présents dans le Nord. Les groupes séparatistes à dominante touareg ont repris les hostilités contre l’État central et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) affilié à al-Qaida a multiplié les attaques contre les positions militaires.

Les Nations unies « notent avec une profonde préoccupation que, depuis le 24 septembre, ses convois logistiques n’ont pas été autorisés à quitter la ville de Gao pour récupérer le matériel des Nations unies et des pays contributeurs de troupes actuellement à Aguelhok, Tessalit et Kidal »« Cela pourrait avoir un impact important sur la capacité de la Mission à respecter le calendrier imparti », préviennent-elles. Les Nations unies s’inquiètent du risque de devoir partir sans récupérer les équipements appartenant aux pays contributeurs ou à l’ONU.

Lors d’une réunion avec le corps diplomatique à Bamako la semaine dernière, le ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, a souligné l’importance que le gouvernement accorde au respect du calendrier de retrait d’ici le 31 décembre 2023.

AR Regtoumda

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *