samedi, juin 15News That Matters

Présidentielle 2025: Ahoua Don Mello dans les  »calculs » de Laurent Gbagbo 

Le Parti des peuples africains(Ppa-Ci) tout comme plusieurs parties affutent déjà leurs armes pour la présidentielle ivoirienne de 2025. À deux ans de cette échéance très attendue, Ahoua Don Mello est l’un des candidats qui a le profil séduisant et faisant l’unanimité au sein du parti de Laurent Gbagbo. Ce dernier pourrait donc adouber Ahoua.

Niveau des relations entre Laurent Gbagbo et Ahoua Don Mello

Disons que Laurent Gbagbo et Ahoua Don Mello s’apprécient énormement, les deux hommes ont tous les deux eu un passé troubles sur la gestion des secteurs stratégiques. Il reste que Don Mello a été promu ministre des infrastructures en 2010, lors de la réélection contestée de Laurent Gbagbo. En exil, les deux hommes ont maintenu le contact. Grâce à son passeport diplomatique que lui a conféré son titre de conseiller spécial du président guinéen Alpha Condé, l’ancien DG du Bnetd a multiplié les contacts avec l’ancien président. Pour rappel, une interdiction est faite à l’ancien président Laurent Gbagbo, de figurer sur les listes électorale.

Des vœux de nouvel an qui dépeignent les réalités ivoiriennes vues par Don Mello

Mes vœux pour 2024

400 000 Jeunes sortent du système de formation chaque année en Côte d’Ivoire dont 25% trouvent un emploi dans le secteur public et privé formel. Les 75% alimentent les réseaux migratoires et le secteur informel licite et illicite, Ce dernier secteur comprenant les vols, l’escroquerie, le trafic d’armes, d’organes humains et de drogue. Ces trafiquants deviennent des proies faciles du djihadisme qui frappent aux portes du pays par effet de contagion. Le désespoir de ces jeunes, illustre d’ailleurs la situation globale du continent Africain.

Pendant ce temps, 80% des richesses produites et 80% des bénéficiaires de la dette échappent aux acteurs locaux, conséquence du pacte économique colonial et postcolonial qui réduit considérablement le contenu local de la croissance et de l’endettement.

Sans rupture du pacte économique postcolonial et une révolution sécuritaire, monétaire, digitale, ferroviaire, maritime, aérienne, énergétique et pédagogique capables de provoquer une révolution industrielle accélérée et intégrée qui absorberait tous ces jeunes, la Côte d’Ivoire en particulier et l’Afrique en général, courent le risque d’être des théâtres d’expansion du djihadisme, de la pauvreté, du surendettement et de toutes sortes d’activités illicites. La montée de l’extrême droite en Europe et du djihadisme en Afrique ferme les portes de la solution migratoire et du secteur formel et informel licites.

Seul un gouvernement souverain ouvert à tous les pôles dans un monde multipolaire, peut tirer le meilleur de chaque pôle pour faire du pôle Africain le meilleur des meilleurs.

Laurent GBAGBO, locomotive de la gauche et de l’opposition incarne cet espoir. Se battre pour son inscription sur la liste électorale, est la condition pour réaliser cette rupture et cette révolution au risque de voir la guillotine juridique écarter les têtes qui chercheront à incarner cet espoir partout en Afrique. C’est donc la suite logique du combat pour la souveraineté de l’Afrique.

Bonne et heureuse année 2024 à toutes et à tous.

Ahoua DONMELLO

L’ancien ministre représentant des BRICS en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, Ahoua Don Mello, vient a été nommé vice-président chargé des projets stratégiques de l’Alliance internationale des BRICS le 24 décembre 2023.

AR Regtoumda

(Visited 7 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *