dimanche, avril 21News That Matters

Can2023/ Jean-Louis Gasset  »Sébastien Haller ne sera pas dans le groupe pour le premier match »

Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Jean-Louis Gasset était bien présent en conférence de presse d’avant match ce vendredi. Le technicien des Eléphants a évoqué la rencontre de demain face à la Guinée-Bissau en ouverture de la CAN 2023.

Jean-Louis Gasset : Toutes les conditions réunies. On a passé une semaine de stage à San-Pedro. Depuis cinq jours, nous sommes à notre hôtel à abidjan. Nous nous préparons bien.

Je découvre une nouveauté, une pression supérieure, envie de réaliser de tout un peuple. Dans tout sport, c’est un avantage de recevoir. La question est de savoir comment gérer la pression . On a vécu une semaine où le groupe a passé des moments merveilleux entre les anciens et les jeunes. Les équipes favorites de la CAN, on les connaît. Il y a le tenant du titre, il y a la demi-finaliste du la coupe du monde. Je suis là depuis 20’mois, nous avons notre chemin, nous sommes prêts. Je mets tous les atouts de mon cotés. Je mets tous les anciens à mes côtés. Après le football reste le football.

Tout va bien pour Haller et Adingra. Nous avons passé les IRM. Nous allons voir les échéances pour l’un et l’autre. Toutes les échéances seront respectées. Il faut respecter l’adversaire. Nous avons des adversaires qui jouent en contre. Dans un match, tout est question d’animation. Il faut être prêt pour toute la compétition.

Franck Kessié: Une CAN à domicile, ça représente beaucoup. Nous avons écouté les consignes de l’entraîneur.

Je fais partie des capitaines. Le premier capitaine est Serges Aurier, le deuxième est Max Gradel. Nous sommes prêts pour marquer cette expérience, cette CAN chez nous. Je me sens bien. J’ai changé de continent, de climat. C’est cela le football, essayer d’écrire son histoire. L’équipe nationale vit bien, elle soudée. On va tous ensemble dans la même direction. On a le même objectif, hisser le drapeau du pays très haut. Aux supporters ivoiriens, nous sommes dans la même logique, nous devons unis pour le drapeau, ils doivent être le douzième homme, ils doivent sortir nombreux pour nous soutenir.

Source Fernand Dedeh

AR Regtoumda  

(Visited 5 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *