dimanche, avril 21News That Matters

Can 2023: les Éléphants sont-ils en manque de  »Renard » de surface ?

Prétendant pour prendre la relève de Jean-Louis Gasset à la tête de la Côte d’Ivoire en pleine Coupe d’Afrique des Nations, Hervé Renard ne retrouvera pas le banc des Éléphants, selon une information du Figaro et de plusieurs médias français. Le contrat du sélectionneur de l’équipe de France féminine auprès de la FFF le retient. La Fédération ivoirienne avait tenté le coup, mais aucun n’accord n’a été trouvé.


Vainqueur de la CAN 2015 avec les Éléphants, Hervé Renard était pourtant favorable à l’idée d’être le  »Renard de surface » des Pachydermes. Et ce, après le départ en pleine compétition de Jean-Louis Gasset,

poussée par des mécontentements au sein des supporters et certaines autorités.

« Après le départ de Jean-Louis Gasset, le président de la Fédération (Idriss Diallo) m’a contacté. Et quand vous avez le président de la Fédération, le Premier ministre du pays qui vous le demandent, je n’avais pas le droit de dire non. Impossible. Déjà, je n’aurais jamais parlé si Jean-Louis avait été en poste, c’est une première chose. Et dès le départ, j’ai dit au président de la Fédération :  »Je veux bien mais il n’est pas question que je quitte les Bleues donc vous demandez à mes dirigeants s’ils acceptent que je puisse faire les deux. » C’était non négociable. », a confié Renard à notre confrère de l’Equipe.

La phase phase de poules plus que laborieuse des Éléphants a eu raison de Gasset. Engagé auprès de la FFF en tant que sélectionneur de l’équipe de France féminine, Hervé Renard se disait flatté par l’intérêt de son ancienne sélection. Le technicien de 55 ans ne va pas diriger les Éléphants. Emerse FAE, peut donc continuer tranquillement sa nouvelle mission de coach intérimaire avec les Pachydermes.

Un choc contre le Sénégal à venir

Alors que le huitième de finale de la CAN se profile face au Sénégal, tenant du titre, lundi 29 janvier (21 h), la Côte d’Ivoire est donc toujours sans sélectionneur officiel, Émerse Faé assurant pour le moment l’intérim. Cette affaire de prêt de Renard a suscité espoir et grosse polémique en Côte d’Ivoire. D’aucuns estiment que cet épisode montre à souhait que Emserse FAE n’a pas la confiance de ses employeurs à une époque où l’expertise locale est en plein essor en Afrique.

A.R. Regtoumda

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *