dimanche, avril 21News That Matters

Côte d’Ivoire/  »Espionnage »: le torchon brûle-t-il entre Bredoumy et le ministre d’Etat Adjoumani ?

Une lettre ouverte agite la toile et défraie la chronique. Bernard Nzi Kokora, secrétaire national adjoint des militants de l’extérieur du RHDP (pouvoir), adresse une lettre ouverte aux fins d’interpeller, Soumaïla Bredoumy, le porte-parole du PDCI, le plus vieux parti de Côte d’Ivoire.  

En substance Bernard Nzi Kokora, dénonce la diffusion sur les réseaux sociaux, par M. Soumaïla Bredoumy, d’une conversation audio entre lui et le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du développement rural et des productions vivrières, M. Adjoumani Kobenan.

« Permettez-moi de vous adresser cette correspondance à l’effet de vous interpeler vigoureusement sur votre décision totalement inattendue de publier une conversation privée entre vous et votre frère le ministre d’Etat Kobenan Kouassi Adjoumani, le samedi 02 mars (2024) sur les réseaux sociaux », écrit M. Kokora.

 »Acte illégal, inélégant et non fraternel »

Bernard Nzi Kokora reproche notamment au porte-parole du PDCI d’avoir affirmé lors d’une conférence de presse et « sans aucune preuve » que le ministre d’Etat « aurait payé sur fonds publics le déplacement d’une délégation composée de 400 membres » dans le cadre du Salon international de l’agriculture de Paris (SIA 2024).

« L’acte que vous venez de poser en publiant des échanges privés, traduit le manque de crédibilité de notre opposition politique qui serait incapable de montrer de la hauteur et de la responsabilité dans les rapports qui lient les uns aux autres », a-t-il souligné

« Vous venez de jeter une véritable suspicion dans l’esprit de plusieurs hauts responsables du pouvoir comme de l’opposition qui auront sans nul doute, aucune confiance ni sérénité à converser librement avec autrui », a-t-il dit.

Ce cadre du RHDP assimile cet acte à un espionnage. Et d’ajouter « que vous confirmez ainsi, malheureusement ce que plusieurs personnes pensent des responsables du PDCI dont, le président (Tidjane Thiam) a été viré de son poste de CEO d’une prestigieuse banque internationale pour des faits d’espionnage ».

Le responsable de la jeunesse rurale du PDCI, M. Innocent Yao avait enregistré en 2018 une conversation entre lui et le ministre Amédé Kouakou à son insu et l’avait diffusée sur les réseaux sociaux, une bande sonore qui fut abondamment relayée.

Dans une conversation téléphonique diffusée sur les réseaux sociaux, le ministre d’Etat Adjoumani Kouassi se plaint de ce que le porte-parole du PDCI, Bredoumy Soumaïla s’attaque à son département ministériel, exprimant son mécontentement.

Au Salon international de l’agriculture de Paris, « il peut même avoir plus de 1.000 personnes, mais ce n’est pas le ministère qui les envoie. Ce n’est pas bien, dans tous les cas, cette fois-ci je ne vais pas laisser faire (…) tu vas me connaître ces temps-ci », a dit une voix comme celle du ministre d’Etat.

« Ça, c’est une menace que je n’accepte pas », a répliqué le porte-parole du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), le député Bredoumy Soumaïla, dans cette bande sonore diffusée sur les réseaux sociaux.

Source APA news

AR Regtoumda

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *