samedi, avril 20News That Matters

L’OM de Gasset inflige une humiliation au Villarreal de Marcelino

De retour à Marseille, mais avec Villarreal, l’Espagnol espérait réaliser un bon coup en huitième de finale aller de la C3. Malheureusement pour lui, la soirée a été un fiasco.

Il était forcément attendu de pied ferme à l’Orange Vélodrome. Parti soudainement de l’Olympique de Marseille en claquant la porte deux mois seulement après son arrivée, Marcelino se doutait de l’accueil que lui réservait le peuple marseillais. Pourtant, avant le match, le coach espagnol de Villarreal a confirmé qu’il ne regrettait pas son départ, mais refusait d’assumer le rôle d’acteur principal de ce huitième de finale aller de Ligue Europa. «Quand je suis arrivé ici, c’est comme si c’était hier. Mais le temps va vite. (…) Je ne me sens pas protagoniste. Ce sont les joueurs qui sont protagonistes. Je suis en arrière-plan. Je n’ai pas réfléchi à ce qui m’attend».

En démonstration, l’Olympique de Marseille n’a fait qu’une bouchée de Villarreal (4-0) dans le cadre des 8es de finale de la Ligue Europa. Grand artisan du succès olympien, Pierre-Emerick Aubameyang a brillé en s’offrant un doublé au Vélodrome dont un joli piqué en seconde période.

Est-ce que ce résultat va au-delà de vos espérances ? Et qu’est-ce qui vous a vraiment plu dans votre équipe ?

 »La première mi-temps m’a plu. On avait décidé d’aller les chercher, de mettre l’intensité pour mettre le public avec nous. On a pratiquement tout fait de bien. Surtout techniquement. On a fait des renversements de jeu, tactiquement on a bien maîtrisé les deux attaquants excentrés, et le petit Ndiaye qui venait nous faire la supériorité. En première mi-temps, c’était parfait, dans l’investissement. Ils ont pressé, ils ont fait des efforts contre une très belle équipe. Il faut se rappeler où était Villarreal il y a deux ans. Techniquement, c’est très fort. Il fallait faire un bon pressing et avoir de l’agressivité. Si on nous avait dit avant le match qu’on gagnerait 4-0, on aurait signé des deux mains.  » a répondu Gasset au micro de la Provence.

AR Regtoumda

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *