vendredi, juin 14News That Matters

La richesse de la Côte d’Ivoire passera à 52.413 milliards de FCFA (plus de 95 milliards de dollars) en 2024

La Côte d’Ivoire entend investir sur ses produits agricoles pour accroître la richesse nationale cette année, a indiqué mardi le ministère ivoirien des Finances. La richesse nationale devrait passer de 47.882 milliards de FCFA (environ 87 milliards de dollars) en 2023 à 52.413 milliards de FCFA (plus de 95 milliards de dollars) cette année, selon les estimations du gouvernement.

Selon une note d’information mise à la disposition des médias, la production de cacao devrait passer de 2 millions de tonnes en 2023 à 2,1 millions de tonnes en 2024, soit une hausse de 5%, tandis que celle d’anacarde, ou noix de cajou, devrait passer de 1,05 million de tonnes en 2023 à 1,1 million de tonnes en 2024 (+5%).

Le ministère note que le cours du cacao sur le marché international devrait atteindre cette année 1.577,1 francs CFA le kilo (plus de 3 dollars) contre 1.437,9 FCFA/kg (2,6 dollars) en 2023. Pour l’anacarde, il est projeté à 788 FCFA/kg (1,4 dollar) en 2024 contre 770 FCFA/kg (1,4 dollar) l’an dernier.

La Côte d’Ivoire occupe le premier rang mondial dans la production de cacao et de noix de cajou.

A plusieurs occasions, les autorités ivoiriennes ont exprimé leur détermination à doper les productions agricoles, en plus du pétrole, afin de soutenir fortement l’économie du pays.

A en croire le document, les priorités du budget 2024, conformément au PND 2021-2025, sont basées sur la poursuite de l’amélioration des conditions de vie des populations à travers l’accroissement du recouvrement des recettes intérieures , la poursuite de la maîtrise des charges de fonctionnement et l’intensification des investissements, tout en veillant à préserver la soutenabilité de l’endettement public. 

Le budget retrace l’argent que l’État compte gagner ( recettes) sur une année et toutes les dépenses qu’il va faire avec cet argent pour améliorer les conditions de vie des populations au cours de cette même année. 

La richesse nationale devrait passer de 47.882 milliards de FCFA (environ 87 milliards de dollars) en 2023 à 52.413 milliards de FCFA (plus de 95 milliards de dollars) cette année, selon les estimations du gouvernement.

AR Regtoumda

(Visited 2 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *